Comme Une Image Index du Forum

Comme Une Image
flânerie artistique

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'île des morts

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Comme Une Image Index du Forum -> CHEMINS DEJA PARCOURUS -> La Mélancolie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
allegro


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2009
Messages: 661

MessagePosté le: Lun 13 Avr - 22:42 (2009)    Sujet du message: L'île des morts

.



L'ÎLE DES MORTS           








Parmi les oeuvres ouvertement mélancoliques, c'est à dire dont le sujet même est la mélancolie, on trouve un tableau qui a frappé les esprits au moment où il est apparu.           


A l'origine de l'oeuvre: une amie de Böcklin, veuve depuis peu, lui a demandé de peindre une toile en souvenir de son mari.           



          

(L'île des morts . Arnold Böcklin 1883)           




La barque est conduite par Charon, le guide des enfers, et la silhouette blanche debout à l'avant, face à l'île qui approche, est le mort lui-même enveloppé de son linceul.          






Deuil et mélancolie
 


Il est question dans ce tableau, à la fois, de deuil et de mélancolie (titre d'un texte de Freud de 1915). Pour l'amie de Böcklin qui venait de perdre son mari et qui lui a demandé de peindre en souvenir de lui, il s'agissait d'un deuil, elle avait perdu quelqu'un de précis,d'identifiable, un être cher, un être très proche, et le tableau l'a probablement aidée à faire le "travail de deuil". Mais ce n'est pas notre cas, ni celui de Böcklin. Nous n'avons perdu personne. Ce que nous éprouvons devant cette toile (dans le cas bien sûr où elle nous touche), ce n'est pas la douleur d'une absence réelle, c'est le sentiment d'une absence imprécise, sans objet, diffuse. Ce que nous ressentons c'est de la mélancolie.          






Les quatre versions existantes




Ce tableau a été peint en cinq versions, dont l'une a été détruite par un bombardement pendant la guerre.



Je mets ici les quatre versions existantes que j'ai réussi à retrouver. Ca n'a pas été facile, mais le résultat est passionnant.






(L'île des morts . Arnold Böcklin 1880 . version 1 . Kunstmuseum de Bâle)











(L'île des morts . Arnold Böcklin 1880 . version 2 . Metropolitan's Museum of Arts New York)













(L'île des morts . Arnold Böcklin 1883 . version 3 . Alte Nationalgalerie Berlin)











(L'île des morts . Arnold Böcklin 1886 . version 5 . Museum der bildenden Künste Leipzig)









Le mort-vivant




La mélancolie est triste comme le deuil, comme lui elle isole du monde, elle plonge dans un état de lassitude, mais elle vient d'une perte que l'on ne sait pas identifier, qui n'existe peut-être même pas réellement, et que nous vivons pourtant comme telle.



La perte: dans la mélancolie, c'est le mot clé. Nous avons perdu quelque chose ou quelqu'un dont nous ignorons tout, mais rien ne saurait nous en consoler. Si le tableau de Böcklin est si puissamment mélancolique, c'est qu'il montre une perte majeure (la mort), et aussi qu'il nous fait perdre l'orientation et nous entraine dans un lieu inconnu, de haute solitude, où l'on perd tout contact avec l'humanité. Ici, de tous côtés, il y a perte.



Enfin le plus troublant sans doute dans ce tableau: le mort n'est pas mort, il est là debout à l'avant de la barque, son cercueil posé à ses pieds, et il voit venir vers lui le lieu de sa dernière résidence. Il est entre la vie et la mort. Ce que peint Böcklin c'est cet entre-deux, cette fraction de seconde, juste avant notre disparition définitive, où sans doute la certitude de notre propre mort nous envahit, nous glace d'effroi, nous paralyse totalement. C'est une oeuvre folle, ne nous laissons pas abuser par le calme et la majesté du décor, la mélancolie flirte ici avec la déraison.









La mort en face




Le tableau de Böcklin nous propose une sorte de voyage initiatique vers l'au-delà. Ce voyage n'est pas facile, le peintre nous donne peu de signes, il ne nous prend pas par la main, mais si on le perce à jour lentement, en faisant appel aux ressources du coeur en même temps qu'à celles de la raison, on arrive en des terres inconnues, mystérieuses, cachées au fond de nous-même.



En particulier on peut finir par voir dans cette toile une tentative de regarder la mort en face, avec effroi, mais aussi avec calme.




Dans la version 5, que nous allons détailler, il y a dans la posture du mort, caché sous son linceul et légèrement penché en avant, le début d'un effondrement: il ne peut supporter ce qu'il commence à voir en approchant de l'île. Nous ne saurons jamais ce qu'il voit, bien sûr, mais son corps courbé, sa tête un peu rentrée entre les épaules en donnent la mesure.
















Ce tableau est vraiment fou!


Mais sa folie parvient à nous séduire, nous toucher. On finit par entendre le clapotis des vagues sur les rochers, le bruit des rames plongeant dans l'eau, le vent dans les cyprès, là-haut, tout là-haut. On est sur la barque. On est mort. On va à sa dernière demeure, en enfer.



Il n'y aura pas de retour. On sera mort, mais encore en vie, cloîtré sur l'île à jamais. Par l'ouverture dans la paroi rocheuse à gauche, on verra repartir Charon, mission accomplie. Il s'éloignera peu à peu, rétrécira lentement sur l'horizon, puis l'oeil ne le distinguera plus.



Il n'y aura plus que les vaguelettes. Et le vent.








.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 13 Avr - 22:42 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Comme Une Image Index du Forum -> CHEMINS DEJA PARCOURUS -> La Mélancolie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com