Comme Une Image Index du Forum

Comme Une Image
flânerie artistique

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Vénus
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Comme Une Image Index du Forum -> CHEMINS DEJA PARCOURUS -> Beautés de femmes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
allegro


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2009
Messages: 661

MessagePosté le: Mar 24 Mar - 18:19 (2009)    Sujet du message: Vénus

.




VENUS  




Vénus, chez les Romains (chez les Grecs elle s'appelle Aphrodite) est la déesse de l'amour, de l'amour au sens le plus élémentaire, trivial, au sens de désir, d'attirance charnelle. Elle préside à la vie sexuelle, mais présente deux aspects. Dans le mariage bien sûr, symbole de la séduction que la femme doit exercer sur son mari et qui garantit sa fécondité. Mais aussi hors mariage, et les prostituées romaines vénèrent d’ailleurs leur protectrice divine.  


Lilas nous apprend que Vénus est la personnification d’un substantif signifiant « le charme », tout ce qui est de nature à engendrer un attrait dont la raison ne rend pas compte. D’ailleurs, la même racine a fourni des noms comme venia, la bienveillance, venenum, le filtre magique, le poison, et bien d’autres mots qui tournent autour des notions de grâce et de charme doués du pouvoir de subjuguer. 


Dans les images qu'on va voir, on retrouve ces deux aspects, la beauté charmante alternant avec la beauté sensuelle. 

Mais commençons par le commencement. 


 

(Vénus de Laussel . moins 25000 ans av JC) 





 

(Vénus de Cnide . Praxitèle . 4ème siècle av. J.C.) 



La Vénus de Cnide a longtemps été la référence ultime pour les sculpteurs, qui se sont contentés de la copier. 
Comme dans ces trois exemples. 
 


  
 
 
 
 
 
Jusqu'au jour où est apparu ce miracle de beauté ... 
 
 
 

(La Vénus de Milo . 2ème siècle av. J.C.) 




.


Dernière édition par allegro le Lun 20 Avr - 00:58 (2009); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 24 Mar - 18:19 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
allegro


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2009
Messages: 661

MessagePosté le: Dim 5 Avr - 22:20 (2009)    Sujet du message: Vénus

.




  
   

(Vénus callipyge . François Barois . fin 17ème)   


Callipyge: sous ce mot étrange, savant, réservé aux connaisseurs et aux hellénistes, se cache une réalité toute simple. Le mot signifie "calli"=belle et "pyge"=fesse. Belle fesse. Du même coup la statue prend tout son sens...et sa saveur. Que fait Venus tournée vers le bas derrière elle? Elle admire ses fesses!   


      
  


La déesse se trouve belle. Et le sculpteur lui donne raison. Et ça nous la rend infiniment sympathique. 



.


Revenir en haut
allegro


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2009
Messages: 661

MessagePosté le: Lun 6 Avr - 00:18 (2009)    Sujet du message: Vénus

.



             
   

(Vénus endormie . Giorgione 1510)   


   
  
   





C'était le maitre, voici l'élève. 


 

(La Vénus d'Urbino . Le Titien 1538) 




On voit au premier coup d'oeil que le tableau du Titien s'inspire directement de celui de Giorgione, chez qui il avait longtemps étudié. Quant à savoir qui de l'élève ou du maitre...



Indépendamment de l'extrème beauté de ces toiles, qui désarme le commentaire, il se trouve que j'ai lu une amusante étude à leur sujet, et comme je suis pervers à mes heures je m'en fais l'écho ici: donc dans les deux oeuvres notre splendide Vénus a la main gauche posée là où vous voyez. Par pudeur, pensez-vous...! Eh bien pas du tout, que nenni ! Ces savants exégètes disent que très probablement cette main est là pour caresser, les belles se font plaisir.
Ma foi....C'est vrai qu'en regardant bien...



.


Revenir en haut
allegro


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2009
Messages: 661

MessagePosté le: Lun 6 Avr - 11:52 (2009)    Sujet du message: Vénus

.



LES VENUS DU TITIEN







Puisque nous avons commencé, poursuivons avec Le Titien.

Il se trouve que cet immense peintre a été un "spécialiste" de Vénus. Il a peint de nombreuses toiles la mettant en scène, dont un certain nombre sont célèbres. A juste titre.




(Vénus anadyomène . 1525)


Toile inattendue, et pour cette raison même intéressante, cette Vénus anadyomène (= sortant de l'eau) se porte bien comme on dit poliment. Par ailleurs elle est très jeune, elle fait presque fillette. Comme c'est une oeuvre du Titien on s'attarde un peu, on la regarde avec attention, et peu à peu on se laisse séduire. Est-ce respect pour un peintre admiré ou voit-on vraiment sous cette apparence la déesse de l'amour? Laissons la question en suspens pour le moment.









(Mars, Vénus et l'Amour . 1530)


Ici Le Titien peint une Vénus tout à fait femme, et qui plus est femme amoureuse. Cette toile est d'une sensualité folle: Vénus est toute entière offerte à son amant du moment, elle l'accueille de son bras droit levé (quel geste superbe!), de son visage tourné vers lui et de ses lèvres entrouvertes, elle l'accueille de sa jambe droite repliée (magnifique geste là encore!) et de sa jambe gauche relâchée, un peu écartée. Elle n'est que désir. Cette toile est à la limite de l'érotisme. L'Amour (Cupidon, son fils, rappelons-le) volète autour gaiment, ravi d'assister à une telle fête de la chair. Et quant à Mars, son bras a tout d'un membre en érection.









(Vénus et Adonis . 1553)



Autre version montrant les emportements amoureux de Vénus, qui a changé d'amant entretemps et qui n'hésite pas à agripper sa dernière conquête, Adonis, pour manifester son désir. Tout l'intérêt de cette toile est à nouveau dans l'attitude de notre déesse: elle ne cache rien de son émoi sexuel en se jetant littéralement à la tête de l'homme qu'elle veut, elle se pend à son cou sans la moindre retenue. Cet excès, qui nous ravit, explique sans doute qu'Adonis montre quelque froideur...(Quant à Cupidon, sans doute blasé de voir se répéter ce genre de scène, il fait la sieste à l'arrière-plan)










(Vénus et le joueur de luth . v1560)


La déesse à présent s'adonne à des plaisirs plus cultivés. Son corps a gagné en maturité, formes plus pleines, attitude paisible, elle est plus voluptueuse que sensuelle. Elle se prélasse dans cet intérieur richement décoré, elle rêvasse en écoutant le joueur de luth, son regard se perd au loin, peut-être évoque-t-elle en secret une aventure amoureuse passée. Ici Vénus est installée dans le monde, et son visage détendu est d'une grande beauté.
On notera dans la composition du tableau que l'échappée vers l'extérieur derrière Vénus est une façon pour Le Titien de nous montrer ce qu'elle, pourtant tournée vers l'intérieur, imagine dans sa rêverie.








(Vénus au miroir . 1555)


Le meilleur pour la fin, cette Vénus qui cherche dans le miroir on ne sait quel secret et dont Le Titien ne montre plus les appétits amoureux.
Ici le peintre chante la beauté d'une femme, il ne fait que cela, et c'est simplement sublime, au-delà des mots...!



.


Revenir en haut
allegro


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2009
Messages: 661

MessagePosté le: Lun 6 Avr - 20:01 (2009)    Sujet du message: Vénus

.



Le Voyage à Cythère (extraits)


Mon coeur, comme un oiseau, voltigeait tout joyeux
Et planait librement à l'entour des cordages ;
Le navire roulait sous un ciel sans nuages,
Comme un ange enivré d'un soleil radieux.

Quelle est cette île triste et noire ? - C'est Cythère,
Nous dit-on, un pays fameux dans les chansons,
Eldorado banal de tous les vieux garçons.
Regardez, après tout, c'est une pauvre terre.

- Ile des doux secrets et des fêtes du coeur !
De l'antique Vénus le superbe fantôme
Au-dessus de tes mers plane comme un arôme,
Et charge les esprits d'amour et de langueur.

Belle île aux myrtes verts, pleine de fleurs écloses,
Vénérée à jamais par toute nation,
Où les soupirs des coeurs en adoration
Roulent comme l'encens sur un jardin de roses

......

- Le ciel était charmant, la mer était unie ;
Pour moi tout était noir et sanglant désormais,
Hélas ! et j'avais, comme en un suaire épais,
Le coeur enseveli dans cette allégorie.

Dans ton île, ô Vénus ! je n'ai trouvé debout
Qu'un gibet symbolique où pendait mon image...
- Ah ! Seigneur ! donnez-moi la force et le courage
De contempler mon coeur et mon corps sans dégoût !


(Baudelaire)






.


Revenir en haut
allegro


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2009
Messages: 661

MessagePosté le: Lun 6 Avr - 20:32 (2009)    Sujet du message: Vénus

.


Voyages vers Vénus





Reprenons nos voyages dans les images vénusiennes.
Dans le registre qui lui convient le mieux, voici de nouveau une Vénus entreprenante, désirante, agrippée, en compagnie du bel Adonis.




(Vénus et Adonis . Luca Cambiaso v.1560)


On notera l'élan de ce corps puissant (et encombrant) vers l'homme qui l'attire. On notera également que les chiens, comme l'homme, ont droit à des caresses, c'est équitable. (La toile toute entière n'est faite que de caresses)





L'enchainement était trop tentant: encore un petit chien avec un enfant (sans doute Cupidon). Et quant au reste...



(Mars déshabillant Venus . Paul Veronese v.1580)

....quant au reste, cette toile pose une question importante: lorsqu'il aura fini de dévêtir Venus, Mars ôtera-t-il son casque?





Promis, juré, c'est le dernier Vénus avec chien!



(Vénus et Adonis . Cornelis Van Haarlem 1614)


Belle toile, magnifique toile, d'une sensualité lourde, épaisse, presque collante. Ici Vénus est follement désirable, et ça se voit dans les yeux d'Adonis.

(Quant au chien, il joue ici le rôle de la doublure, il reçoit de l'homme les caresses que la femme attend).




.


Dernière édition par allegro le Mer 8 Avr - 01:06 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
allegro


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2009
Messages: 661

MessagePosté le: Mar 7 Avr - 00:14 (2009)    Sujet du message: Vénus

.



Voyages vers Vénus (suite)









A force de voir les élans amoureux de Vénus, on aurait tendance à oublier qu'elle est aussi une mère et qu'elle donne le sein. Cependant, sur plusieurs tableaux elle a une curieuse façon de faire.



Voici Vénus la gicleuse en trois toiles.





(Vénus, Mars et Cupidon . P.P.Rubens)









(Vénus, Cupidon et Mars . Luca Giordano v 1680)









(Vénus et les lapins . Michaêl Bowers)






(Renseignements pris, la chose peut se pratiquer, mais elle n'est ni commode, ni recommandée)

(Par ailleurs, peut-on rêver plus ahurissant que ce dernier tableau? Une Vénus entièrement vouée à la satisfaction de lapins, et qui pour cela utilise ses deux mains, sans rechigner: des carottes bien tendres d'un côté, et de l'autre un jaillissement de lait forcément tout frais...Elle aura décidément tout vu, tout fait, notre belle déesse!)


.


Dernière édition par allegro le Mar 7 Avr - 22:59 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:47 (2017)    Sujet du message: Vénus

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Comme Une Image Index du Forum -> CHEMINS DEJA PARCOURUS -> Beautés de femmes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com